Programme Art, Science et Société

Le programme Art, science et société accueille chaque année des chercheurs et des artistes impliqués dans des expérimentations au croisement de l’art, de la recherche (humanités ou sciences exactes et expérimentales) et de la muséographie. L’enjeu est d’encourager l’articulation de la pratique scientifique et de la création artistique pour faire émerger de nouvelles pistes de réflexion et de nouvelles formes dans les domaines de la recherche et de l’art.

Le programme s’articule en particulier autour des quatre axes suivants :

  • L’impact de l’intégration du numérique dans la recherche et la création artistique : il s’agit de réfléchir autour des perturbations productives que génèrent les collaborations entre les chercheurs en sciences humaines, en sciences exactes et expérimentales et les artistes dans le domaine du numérique et les retombées qu’elles peuvent avoir dans les champs du savoir et de la création.
  • Les écritures innovantes au croisement de la recherche et de l’art : l’objectif sera d’envisager ou d’explorer des formes d’écriture innovantes inspirées de la littérature, du cinéma, du jeu vidéo, ou d’autres pratiques artistiques (arts visuels, arts du mouvement, net art, etc.) dans la pratique de la recherche en sciences humaines et sociales.
  • L’édition numérique : l’enjeu est d’expérimenter des modes de conception éditoriale et graphique qui s’emparent des potentialités du numérique pour repenser l’expérience de lecture ainsi que le primat du texte par rapport aux autres médias que sont l’image et le son.
  • La relation entre patrimoine et société. Il s'agit d'interroger la relation au patrimoine comme un espace critique d'invention, qui engage la richesse et la complexité de ses relations avec l'histoire et la diversité des formes culturelles, par la réflexion autour de formes d'exposition et de valorisation qui participent à sa définition et à sa réappropriation collective.

CONTACT : Cédric Parizot, directeur du programme "Art, Science et Société" : parizot@mmsh.univ-aix.fr

Les candidats à cet appel peuvent présenter leur candidature au choix :

  • dans le cadre du programme général décrit ci-dessus
  • dans le cadre des résidences en partenariat (MuCEM et PRISM) proposées ci-dessous .

Ils devront le préciser dans la fiche de candidature (« Options de candidature »).
 

RESIDENCE DANS LE CADRE DU PROGRAMME GENERAL

Le projet du candidat (chercheur ou artiste) devra impliquer nécessairement une expérimentation au croisement de la recherche et de l’art.

>> Conditions de la candidature et de la résidence
 

RESIDENCES EN PARTENARIAT

Le programme Art, science et société de l’IMéRA bénéficie de la collaboration et de l’appui des 2 partenaires suivants :

Le MuCEM (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, Marseille) –  est un « musée de société » consacré à la conservation, l'étude, la présentation et la médiation du patrimoine anthropologique de l'aire européenne et méditerranéenne. Fonctionnant également comme un forum, c’est un lieu de débats, où les présentations de référence et les expositions temporaires s'articulent autour de grandes questions de société. Notre partenariat avec le MuCEM porte sur la question des relations entre patrimoine et société.

Résidence MuCEM/IMéRA : Le projet du candidat devra s’inscrire dans des questionnements relatifs à la question du patrimoine et de sa place dans l’évolution des sociétés de l’Europe et de la Méditerranée. Il devra également s’articuler avec les orientations méthodologiques et programmatiques du MUCEM.

>> Conditions de la candidature et de la résidence
 

PRISM (Perception, Représentations, Image, Son, Musique) – est une unité mixte de recherche (AMU, CNRS) qui s’efforce d’articuler des disciplines scientifiques avec les arts, sur des questions liées à la perception et aux représentations. Ces questions sont abordées à travers trois objets d'étude partagés : le son, l'image et la musique. Le partenariat entre PRISM et l’IMéRA s’articule autour des trois premiers axes du programme art, science et société : l’intégration du numérique dans la recherche et la création artistique ; les écritures innovantes ; l’édition numérique.

Résidence PRISM/IMéRA « AudioVision » : Le projet du candidat (chercheur ou artiste) devra impliquer nécessairement une expérimentation au croisement de la recherche et de l’art autour des interactions multimodales relatives au son, à la musique et à l’image. Cette expérimentation pourra faire appel à l’utilisation et/ou le développement de nouvelles technologies liées à la synthèse ou à la manipulation des images. Elle permettra d’interroger la perception humaine par le biais, par exemple,  d’illusions ou de métaphores. Le candidat devra ainsi faire preuve de compétences techniques mais également d’un positionnement théorique relatif à la perception humaine dans un environnement multisensoriel et complexe.

>> Conditions de la candidature et de la résidence