Programme Méditerranée 2021-2022

Le programme Méditerranée accueille chaque année en résidence des chercheurs, des écrivains et des artistes qui travaillent dans le champ des « études méditerranéennes ».

Observatoire méditerranéen de l’interdisciplinarité, l’IMéRA met l’accent sur l’ouverture vers le monde méditerranéen. Les résidents accueillis à l’IMéRA dans le programme Méditerranée seront retenus à partir de leurs propres questions et à partir d’une approche interdisciplinaire qui interroge le monde méditerranéen dans sa diversité.

Le programme Méditerranée de l’IMéRA porte sur toutes les problématiques méditerranéennes d’intérêt interdisciplinaire, parmi lesquelles, principalement, les trois suivantes :

L’islam méditerranéen

Cette référence à l’islam méditerranéen s’inscrit dans le sillage des travaux de Jacques Berque et de Mohammed Arkoun.

Il s’agit de contextualiser l’islam, loin de tout essentialisme et de tout littéralisme, dans sa dimension méditerranéenne. Cela signifie notamment qu’il traverse les frontières, épouse les mobilités et les diasporas, d’une rive à l’autre de la Méditerranée, qu’il prend en compte la pluralité des héritages historiques et civilisationnels comme des contextes séculiers, et qu’il reconnaît notamment la place de l’Autre, en particulier des minorités religieuses.

Penser l’islam méditerranéen vise à ouvrir d’autres chemins, à offrir de possibles alternatives en dehors des visions rigoristes, littéralistes ou salafistes qui traversent et qui travaillent en profondeur l’islam contemporain.

L’approche sera ici résolument interdisciplinaire et convoque aussi bien la philosophie, le droit, l’histoire, l’anthropologie, l’étude des textes et de leurs traductions, comme les questions de transmission entre les héritages, gréco-latin et judéo-arabe.

Les résidents liés à cet axe seront invités à contribuer à l’expression d’une pensée critique dans l’islam contemporain et méditerranéen et à la circulation des idées en Méditerranée. Ils travailleront en lien avec le titulaire d’une Chaire dédiée, la Chaire Averroès, qui bénéficie du soutien de lInitiative d’Excellence d’Aix-Marseille Université (A*MIDEX).

Les chercheurs travaillant sur ces problématiques sont invités à répondre à l’appel du programme européen de résidences Cofund FIAS-FP (Date limite le 15 septembre 2020 à 15h) dont l’IMéRA fait partie, en sélectionnant l’IMéRA comme institut hôte.

Toutes les informations sur le programme FIAS : cliquez ici.

Styles de vie en Méditerranée

La question du « Comment vivre ? » ou des Styles de vie est une plaque sensible, un analyseur qui permet d’interroger la transformation de nos modes de vie, au croisement de la pensée et de la création.

Les styles de vie en Méditerranée font l’objet d’un atelier de recherche à l’IMéRA dans lequel les résidents seront appelés à contribuer activement. Exploration de la culture au quotidien, à l’échelle de la Méditerranée, des modes de vie et des formes de vie qui sont à l’œuvre et qui se transforment sous nos yeux, il s’agit dans ce cadre d’explorer des chantiers inédits et d’ouvrir des perspectives nouvelles.

L’approche par les styles de vie est par principe interdisciplinaire et sollicite aussi bien la recherche, en sciences humaines et sociales comme en sciences dures, la pensée critique, la création littéraire ou plastique. Des chercheurs, comme des écrivains et des artistes, peuvent répondre à l’appel dans ce domaine.

Ils pourront notamment travailler en lien avec le ou la titulaire de la Chaire Camus, ouverte à candidatures dans cet appel (détails ci-dessous), dédiée à la littérature et aux nouvelles formes d’écriture, qui bénéficie du soutien de l’Initiative d’Excellence d’Aix-Marseille Université (A*MIDEX).

Demain(s)

Comment donner un nouveau visage à l’avenir ? Peut-on penser l’après du désastre ? De nouvelles approches prospectives peuvent-elles voir le jour à l’échelle de la Méditerranée ?

Compte tenu des changements climatiques et des bouleversements en cours de nos éco-systèmes, que peut-on anticiper pour le futur ? Quelles transformations à venir pour nos modes de vie en Méditerranée ?

Les résidents liés à cet axe seront invités à une réflexion ouverte sur les questions internationales en Méditerranée, dans la diversité de leurs problématiques et de leurs disciplines. La Chaire « Germaine Tillion, demain la Méditerranée » est ouverte à candidatures dans cet appel (détails ci-dessous), avec le soutien de la Région Sud.

Une nouvelle Chaire vient également d’être créée, la Chaire Albert Hirschman, avec le soutien de l’Initiative d’Excellence d’Aix-Marseille Université (A*MIDEX).

Elle a pour objectif de se donner les moyens de penser ce qui vient, les réalités de demain, et pour commencer les passions identitaires, entre Europe et Méditerranée. La montée en puissance des passions identitaires laisse en effet, par bien des côtés, la pensée désarmée. Il est plus nécessaire que jamais d’ouvrir un espace de pensée qui cherche à questionner ces passions identitaires.


CONTACT : Thierry Fabre, directeur du Programme Méditerranée - thierry.fabre@univ-amu.fr

Les candidats à cet appel peuvent présenter leur candidature au choix :

  • dans le cadre du programme général décrit ci-dessus
  • dans le cadre de la Chaire Camus
  • dans le cadre de la Chaire Germaine Tillion
  • dans le cadre de la Chaire Albert Hirschman

Ils devront le préciser dans la fiche de candidature (« Options de candidature »).

 >> Programme général : conditions de la candidature et de la résidence

 >> Chaire Camus IMéRA/A*MIDEX : conditions de la candidature et de la résidence

>> Chaire Germaine Tillion IMéRA/Région Sud : conditions de la candidature et de la résidence

>> Chaire Albert Hirschman IMéRA/A*MIDEX : conditions de la candidature et de la résidence